Bateau-pompe Louis Colet

Depuis 1971 un détachement du Bataillon de marins-pompiers de Marseille, la 7ème compagnie, assure la défense de la zone industrielle et portuaire de la partie ouest du Port autonome de Marseille (PAM).

En avril 1974, à la demande du Port autonome, il est armé d'un nouveau bateau-pompe, le Louis Colet. Celui-ci sera construit par la Société française de construction navale située à Villeneuve-le-Garenne, dans les Hauts-de-Seine, en région parisienne. C'est ce même chantier qui avait construit le Pythéas, un autre bateau-pompe remis aux marins-pompiers de Marseille en 1952. C'est encore ce chantier qui construira les quatre bateaux-pompes de type Cascade affectés à la Marine nationale entre 1956 et 1961 pour la défense des ports militaires de Cherbourg, Brest, Lorient et Toulon.

Louis COLET était un second-maître du Bataillon de marins-pompiers tué lors de l'incendie du cargo Sidi-Ferruch en février 1953. Une seconde victime, le second-maître GAULIER, a donné son nom à la caserne de Port-de-Bouc où est amarré le Louis Colet.

Caractéristiques générales

Dimensions

49.12 (ht) x 9.52 mètres

déplacement

655 tonnes à pleine charge

Propulsion

Deux moteurs diesel SACM de 2000 CV à 1500 tours/min

Deux hélices à pas fixe supra convergentes

Vitesse maximum

16.7 noeuds

Propulsion additionnelle

Un propulseur d'étrave en tunnel de type Schottel de 295 kW

Un propulseur arrière omnidirectionnel de type Schottel de 295 kW

Distance franchissable

2 300 nautiques à 16 noeuds

Equipement électronique

Un loch, un sondeur Furuno, deux radars

Equipements incendie

Pompes

Une pompe de 3 000 m3/min à 11.5 bar, 1350 tours/min

Une pompe de 2 000 m3/min à 17 bar, 1500 tours/min

Une pompe auxiliaire de 160 m3/heure à 8 bar (postes fixes du bord)

Lances et canons

5 lances Monitor

1 lance Monitor canon à mousse

1 canon mixte eau-mousse sur plate-forme élévatrice Snorkel, 25 mètres au-dessus du plan d'eau

Groupe mousse

42 m3 de liquide émulseur bas et moyen foisonnement (6 soutes)

2 réservoirs de 2 000 litres de liquide émulseur haut foisonnement

1 canon mixte eau-mousse sur plate-forme élévatrice Snorkel, 25 mètres au-dessus du plan d'eau

Groupe poudre

2 réservoirs de 1 000 Kg, 1 réservoir de 500 Kg

1 centrale de commande sur pont supérieur

Autoprotection

1 rampe d'autoprotection entourant le navire

1 installation fixe CO2 pour feu de moteur/soute à combustible (6 bouteilles)