Bombardier 415 bombardier d'eau

Bombardier 415 - Pélican 31 - © Services photographiques Canadair

Au début des années 90 il deviendra urgent pour la Sécurité civile de remplacer les Canadair CL-215. Les vols à basse altitude, la corrosion des châssis et des moteurs due à l'utilisation de l'eau de mer ont usé les machines en service depuis plus de 20 ans.

En 1987 Canadair avait entrepris le rattrapage du CL-215 par une remotorisation à turbopropulseurs. L'appareil modifié, baptisé CL-215T, offre quelques autres améliorations touchant l'aérodynamique, les commandes de vol qui deviennent assistées, la climatisation du poste de pilotage... L'Espagne et le Québec se montrent intéressés par cette option. Une vingtaine d'appareils sont ainsi livrés.

En France après une certaine hésitation on a préféré opté en 1991 pour le nouvel amphibie développé par Canadair : le CL-415.

Lancé en octobre 1991 pour un premier vol en décembre 1993 son constructeur le présente comme l'avion-citerne le plus efficace du monde : commandes de vol assistées, avionique numérique, instruments de vol électroniques...

Pratt & Whitney R2800

(Canadair CL-215)

Pratt & Whitney 123AF

(Canadair CL-415)

Les turbopropulseurs Pratt & Witney PW 123 AF lui confèrent une belle puissance.

D'une charge en eau de 6137 litres (15 % de plus que celle du CL-215) il est équipé de quatre réservoirs qui se vidangent par 4 trappes (2 pour le CL-215). Les opérations d'écopage et de largage font appels à des contrôles et commandes informatiques.

La silhouette du CL-415 est très proche de celle du CL-215 mais reste facilement identifiable par l'allure des turbopropulseurs, les winglet aux extrémités des deux ailes, les plans verticaux sur l'empennage et la carène à la jonction avec les stabilisateurs.

La France commande en 1991 12 Canadair CL-415. Pélican 33 (F-ZBFN) et Pélican 32 (F-ZBFS) seront les deux premiers appareils à atterrir sur le tarmac de la base de Marignane en juillet 1995. Dix autres appareils suivront, le dernier (Pélican 42, F-ZBEU) sera livré en juin 1997. Un treizième appareil sera loué jusqu'en 2006 puis acheté (C-GILN devenu F-ZBME). Puis arrivée de F-ZBMF et F-ZBMG en 2006. Ce dernier remplace deux Tracker perdus en missions.

    Plusieurs accidents sont à déplorer :
  • Pélican 36, F-ZBEO en 2005 à Calvi en Corse,
  • Pélican 41, F-ZBEZ en 2004, sur le lac de Sainte-Croix dans les Alpes-de-Haute-Provence lors d'un entrainement,
  • Pélican 43, F-ZBMG en 1997 perdu en mer au large de La-Ciotat dans les Bouches-du-Rhône.

En 2003 Canadair Limited et Bombardier fusionnent. Le Canadair CL-415 est rebaptisé Bombardier 415.