Bateau-pompe Cascade

Dans les années 50 la Marine Nationale lance un programme de remplacement de quatre des bateaux-pompes qui armaient ses compagnies portuaires de marins-pompiers. Ces bateaux-pompes, commandés aux Chantiers navals franco-belges de Villeneuve-la-Garenne (qui deviendront la Société française de construction navale) qui venaient de livrer le Pythéas au Bataillon de marins-pompiers de Marseille.

Le Cascade, le dernier de la série, sera livré en 1961. La même année il est transporté vers le port de Mers-El-Kebir, en Algérie, par le transport de chaland de débarquement Foudre. Durant ce voyage il subira des dommages de coque qui lui vaudront une immobilisation pour réparations. De 1961 à 1968 il assurera la sécurité du port algérien. A la fin du conflit il est affecté à la 3ème compagnie de marins-pompiers de Lorient.

En 1995 cette compagnie est dissoute et le Cascade retiré du service actif. Il est vendu à la Chambre de commerce de Lorient, destiné à reprendre un service civil qu'il ne reprendra pas faute de finances. Il est finalement cédé à un particulier hollandais. Le Cascade quitte donc le port de Lorient en juillet 2012 pour rejoindre celui d'Amsterdam où il sera restauré dans son état d'origine.

Caractéristiques générales

Dimensions

22.10 (ht) x 5.05 mètres

déplacement

85 tonnes à pleine charge

Propulsion

Deux moteurs diesel Poyaud de 207 CV

Deux hélices

Vitesse maximum

11.3 noeuds

Propulsion additionnelle

Un moteur auxiliaire diesel Poyaud de 57 CV

Equipement électronique

Un loch, un sondeur, un compas, un poste VHF

Equipements incendie

Pompes

Deux pompes de 280 m3/h

Lances et canons

4 lances Monitor dont une sur tourelle rabattable